Avantages et inconvénients de la vente en viager

La vente en viager est une solution peu utilisée en France. Peu de vendeurs sont prêts à prendre le risque. Pourtant cette solution présente différents avantages, mais elle présente aussi quelques inconvénients.

L’avantage principal pour le crédirentier (vendeur) c’est qu’il touche une rente à vie et même si le montant du bien est dépassé. De plus, il possède encore l’usufruit, c’est-à-dire qu’il peut vivre dans le bien immobilier vendu et même le louer.

De plus, ce placement financier est peu imposé. En effet, si le crédirentier à plus de 69 ans, seulement 30 % de la rente est soumis à l’impôt sur le revenu.

Les inconvénients pour le vendeur

Le principal inconvénient pour lé crédirentier est que cette solution peut être nettement moins avantageuse qu’une vente normale s’il décède rapidement. De plus, il se peut que dans certains cas le débirentier ne puisse plus payer la rente (surendettement, liquidation judiciaire, etc.).

Or, le crédirentier n’est pas sûr de percevoir sa rente. De plus, si l’acheteur décède avant, ce sont ses héritiers qui doivent s’occuper de la rente. Or, il se peut que ces derniers ne puissent pas le faire. Dans ce cas, le crédirentier récupère son bien.

Le bouquet

IL est donc conseillé que le crédirentier prenne un bouquet en plus de la rente. Plus précisément, ce bouquet correspond à un capital versé dès la signature du contrat de vente en viager. Ainsi, le vendeur bénéficie immédiatement d’une certaine somme d’argent, qu’il n’aurait peut-être jamais perçue. Néanmoins, la rente sera alors moins élevée.

Poursuivre votre lecture

Le rôle du notaire lors d’un viager

Lorsque vous effectuez une vente en viager ou bien lorsque vous demandez un prêt viager, le notaire a toujours un rôle essentiel. En effet, il est à la fois conseiller et acteur lors de la signature d’un contrat viager. Lors d’une vente viagère Si vous effectuez une vente viagère, le notaire sera présent aussi bien …

Comment assurer une maison en viager

La vente d’un bien immobilier par une personne du troisième âge sur la base du versement d’une rente à vie à l’acheteur est qualifiée de vente en viager. La démarche à suivre pour souscrire une assurance varie selon qu’il s’agisse du vendeur ou de l’acheteur.