La vente en viager quelques risques

La vente en viager reste peu utilisée en France. Il faut dire qu’elle n’est pas forcément très intéressante, surtout pour le vendeur. Même s’il existe différents avantages, les vendeurs préfèrent ne pas s’y risquer.

Vendre son bien tout en restant dedans

L’avantage numéro 1 pour le vendeur, appelé crédirentier lors d’une vente en viager, c’est qu’il va toucher une rente à vie, tout en pouvant rester vivre dans son bien immobilier tant qu’il est en vie. Ainsi, le vendeur profite de la vente de son bien sans avoir besoin d’acheter un nouveau bien. Bien sûr, il ne perçoit pas la totalité du montant de la vente d’un seul coup, mais sous forme de rentes généralement mensuelles.

Un pari risqué

Le crédirentier est une personne âgée. Or, lorsqu’elle vend son bien, cette personne souhaite toucher au moins le montant de son bien. Le risque avec la vente en viager, c’est que cette personne décède rapidement.

Elle aura alors vendu son bien à une valeur nettement plus inférieure que la valeur réelle du bien. L’acheteur (débirentier) quant à lui en sortira gagnant. A l’inverse, si le crédirentier vit très longtemps, cela est très avantageux pour lui puisqu’il percevra une rente à vie même si le prix du bien est atteint. Dans certains cas, il arrive même que le débirentier meure avant le crédirentier. C’est alors aux héritiers de l’acheteur de payer la rente à vie.

Poursuivre votre lecture

Le viager pour payer le loyer de la maison de retraite

Aller en maison de retraite coûte cher. Or, il s’agit pourtant d’un besoin essentiel, car nombreuses sont les personnes qui ne peuvent rester chez elle une fois un certain âge arrivé. Elles risquent de mettre leur vie en danger si elles restent seules dans leur maison. C’est pourquoi afin de pouvoir payer le loyer de …

Avantages fiscaux et abattement

Le viager, une solution à la fiscalité avantageuse Moyen trop peu utilisé de nos jours, la vente d’un bien immobilier en viager constitue pourtant la solution idéale, celle-ci permettant, en effet, aux propriétaires, de pouvoir continuer à jouir de leur résidence, jusqu’à leur décès, tout en bénéficiant d’un revenu supplémentaire, donnant aussi la possibilité, à …