Le prêt hypothécaire viager

Comme son nom l’indique, le prêt hypothécaire viager se base à la fois sur l’espérance de vie de l’emprunteur et sur la possibilité de réaliser une hypothèque. Plus précisément, ce type d’emprunt s’adresse aux retraités.

3 façons de rembourser ce type de prêt

Lorsqu’une personne fait un emprunt hypothécaire viager, le plus souvent elle ne payera aucune mensualité. En effet, la totalité du montant de l’emprunt est remboursée, en général, en une seule fois. En fait, le remboursement peut se faire dans trois situations différentes. Tout d’abord, étant un prêt viager, le paiement se fera dès que la personne meurt.

Cependant, si le bien immobilier est vendu, alors l’emprunteur devra rembourser le prêt. De même, lorsque l’emprunt arrive à échéance, sans que la personne ne soit morte, ou sans qu’elle ait vendu son bien, alors elle doit a ce moment payer son emprunt.

Le coût du prêt

Si la personne qui a souscrit au prêt meurt avant l’échéance, alors la banque va vendre le bien immobilier afin de payer l’emprunt. Le montant du prêt correspond alors au capital emprunté auquel s’ajoutent les intérêts cumulés jusqu’ici. Ainsi, si la vente du bien immobilier ne suffit pas à couvrir le montant du prêt, la banque doit alors assumer et ne peut en aucun cas demander aux héritiers de payer la différence. A l’inverse, dans le cas où la vente vaut plus que le montant du prêt, le bénéfice va directement aux héritiers. Le prêt hypothécaire est donc utile pour éviter aux héritiers de devoir récupérer certaines dettes que devait payer la personne décédée.

Poursuivre votre lecture

Avantages fiscaux et abattement

Le viager, une solution à la fiscalité avantageuse Moyen trop peu utilisé de nos jours, la vente d’un bien immobilier en viager constitue pourtant la solution idéale, celle-ci permettant, en effet, aux propriétaires, de pouvoir continuer à jouir de leur résidence, jusqu’à leur décès, tout en bénéficiant d’un revenu supplémentaire, donnant aussi la possibilité, à …

Le vendeur est-il garanti de percevoir sa rente à vie lors d’une vente en viager ?

Et si le débirentier (l’acheteur) ne peut plus payer la rente, pour une raison ou une autre, le crédirentier (vendeur) peut-il faire face à cette situation sans être perdant. Il est conseillé d’inclure dans le contrat, lors de la vente viagère, deux garanties. Le privilège du vendeur La première garantie est le privilège du vendeur. …